Le remboursement

Le marché spécule sur ce scénario. Mêmes causes, mêmes effet pour TRIGANO avec là encore une OPR possible. U10 maintes et maintes fois mise en avant dans les newsletters de fin août et du début d’année a vu son cours suspendu. Je m’attends à une annonce concernant le remboursement de sa dette qui pourrait donner un nouvel élan haussier au titre. GROUPE GO SPORT a profité de l’annonce d’une nouvelle direction : le titre rebondit de 47 % !
Le titre BELIER est toujours « inarrêtable » (hausse de 10 % encore cette semaine)
NOTREFAMILLE a profité enfin de son côté value (5 M€ de trésorerie nette pour une CB de 8,5 M€) et je ne parle pas des MERSEN, TRIGANO, ALBIOMA, AXWAY SOFTWARE qui se distinguent avec des hausses hebdomadaires à 2 chiffres. On restera à l’écart d’EUROPLASMA qui devrait lancer une augmentation de capital (=AK) très dilutive dans les prochaines semaines. Ne pas se laisser berner par le courant acheteur car à tout moment le titre peut être suspendu … puis recoter avec un -20 -30 % au compteur.
CYBERGUN n’est pas en reste, le titre a profité d’une newsflow plus que favorable : un actionnaire japonais dépasse maintenant les 5 % du capital de CYBERGUN alors que le 1er actionnaire Amaury de Botmiliau souhaiterait se renforcer au capital … ça devrait continuer de spéculer sur cette valeur, j’y reviens plus bas. Après les big caps, c’est au tour des small-caps d’être à la fête. On prendra garde à ne pas prendre des risques inconsidérés … il va falloir s’intéresser aux titres qui n’ont pas (ou peu) profité de ce rebond.

Bien valorisées

Comme souvent, l’américaine ALCOA a ouvertle bal de la saison des publications des CA du T3. Ce sera au tour des premières publications françaises cette semaine. Cela date de quelques semaines mais c’est toujours d’actualité : Mon opinion sur le marché n’a pas changé, bien au contraire: De nombreuses big caps sont déjà très bien valorisées et pricent déjà une reprise économique. Il va donc falloir que les bonnes nouvelles affluent afin de pouvoir justifier de telles valorisations. Côté small caps, il est de plus en plus difficile de trouver des titres fortement décotés. Bien évidemment il en reste mais il va falloir faire preuve de beaucoup de sélectivité et de prudence ! La mise en place du nouveau PEA dédié aux petites et moyennes entreprises en 2014 pourrait aider le compartiment des small-caps à performer.

Je vais rester à l’écart de toutes les sociétés qui vont publier cette semaine, à quelques exceptions près.
Lundi :
Comme souvent depuis quelques années, le CA du T3 d’AUDIKA sera sans doute à la peine. LEADMEDIA m’apparait à son prix et pourrait avoir souffert de son exposition au Brésil … à suivre…
Mardi :
LVMH qui annoncera son T3 pourrait avoir souffert du moindre dynamisme des pays émergents. Je vais m’intéresser aux publications de MEDICREA (j’attends une croissance à 2 chiffres), HF COMPANY, AUFEMININ.COM (le dernier T2 avait déçu), ITESOFT, GL EVENTS et surtout aux résultats semestriels de PRODWARE. La spéculation a commencé sur PRODWARE. Si le titre continuait de progresser vers les 10 €, j’allègerai ma pose et garderai une petite ligne pour jouer la publication … Cette dernière pourrait néanmoins pâtir d’un effet de base défavorable face à un S1 2012 excellent. Il est difficile d’évaluer la teneur de ce S1 en termes de rentabilité, tout est possible. Il faut espérer que la rentabilité ait suivi la progression du CA (+39,2 % pour le S1 2013). Un RN de 10 M€ serait super et mettra en avant une sous-valorisation du titre. J’y reviens plus bas pour l’AT.
Un peu de spéculation pourrait s’emparer du titre PONCIN YACHTS dès ce lundi en attendant la publication de son CA. A suivre de près …. Je suis à l’écart fort des valeurs OL GROUP et GENFIT.
Mercredi :
La petite foncière ZUBLIN IMMOBILIERE a peu profité du regain boursier, il suffit parfois d’une petite étincelle comme la publication du T2 pourrait rallumer la mèche. Je ne compte pas sur le CA à proprement-dit qui sera en forte baisse mais sur d’éventuelles news sur des baux à venir par exemple. A suivre. Nous saurons bientôt si le rebond violent de PRISMAFLEX est justifié puisque le spécialiste du panneau publicitaire dévoilera son T2.